QUI SUIS-JE ?

 

Je suis psychologue et musicothérapeute à Lyon. Mon approche se base sur ce que Benenzon, psychiatre argentin et père de la musicothérapie, appelle la « part oubliée de la personnalité ». Elle s’appuie sur la conviction qu’il existe un potentiel libérateur dans l’acte de créer. Ainsi, je me propose de vous accompagner dans un travail psychothérapique de mise en sens des difficultés rencontrées au travers de la parole, mais également de la musique et de l’écriture.

J’ai effectué mon Master 1 à l’Université Toulouse 2 Le Mirail, puis me suis spécialisé dans l’animation de groupes à médiations thérapeutiques. Mon mémoire de recherche a pour titre « l’acculturation et le rapport au sonore ». J’ai travaillé la question du son dans un voyage au coeur de la relation mère-enfant afin de questionner l’existence d’une « pré-forme d’inconscient » située dans le corps et qui pourrait être un outil en thérapie d’où cette question de la part oubliée de la personnalité. Je suis diplômé du Master 2 de Psychopathologie Clinique de l’Université Lumière Lyon 2.

Parallèlement à mes études de psychologue, je me suis formé à la Musicothérapie au Centre International de Musicothérapie à Aix-En-Provence.

Je suis intervenu dans diverses associations mêlant musique et handicap et continue à développer ma pratique artistique (musique et écriture).

J’interviens également ponctuellement pour divers centres de formation de la région lyonnaise (éducateurs, art-thérapeutes) et auprès des équipes pour des séances d’Analyse de la Pratique. 

Mathieu Delval, musicothérapeute

Ma démarche en tant que musicothérapeute se veut :

psycho-dynamique : elle se focalise sur les phénomènes du passé pour permettre à la personne d’investir le présent et aller vers un changement.

d’orientation analytique : elle prend en compte l’histoire singulière du patient qu’elle envisage par le biais du transfert et du contre-transfert.

humaniste : elle a pour but d’aider la personne à développer son potentiel créateur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.